Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

01 Aug

SASSOU NGUESSO redoute-il juillet 2016 ? A-t-il dit son dernier mot ?

Publié par Berijc

Le bras de fer opposant Denis Sassou Nguesso et une frange du PS proche de l’actuel locataire de l'Élysée continue à faire couler de l’encre dans le milieu congolais et particulièrement proche de Sassou Nguesso.

Depuis sa réception très mitigée du 8 Avril dernier, l’homme fort de Brazzaville est rentré avec la ferme conviction, a défaut de faire changer d’avis François Hollande, d’avoir sa tête.

Tous les réseaux occultes et financiers gravitant autour de Sassou sont utilisés à plein régime pour baliser le chemin pour une réélection en 2016. « La France n’appartient pas qu’aux amis de M.François Hollande. Si ceux-ci ne veulent pas de Denis Sassou Nguesso, nous allons leur démontrer non seulement qu’il est aujourd’hui incontournable dans le contexte du Congo et d’Afrique, qu’il peut aussi peser sur les réseaux socialistes en France. Dit-on les milieux congolais du pouvoir .

Devant une opposition locale aphone se reposant sur une presse intérieure malmenée, Sassou Nguesso a démontré sa domination au cours du forum de la revue FORBES-AFRIQUE. Cette opération visant à démontrer sa capacité à ressembler au-delà des partenaires Normal 0 21 nationaux qu’internationaux aussi multiples que variés. Peu importe que la manipulation soit éventrée, car l’organisateur du dit Forum Forbes Afrique n’est autre que le DG du Forbes Afrique (Lucien EBATA) et sponsorisée, comme par hasard, par la SNPC. L’important pour SASSOU s’était de faire passer le message auprès de l’opinion internationale, en l’occurrence le clan Hollande : « je ne suis pas encore fini ».
En tout cas le message a le mérite d’être clair.

Seul sursaut d’orgueil venu de la Diaspora notamment celle basée en France, a réagi violemment à travers les réseaux sociaux, son terrain favori, pour réveiller les consciences endormies en pointant du doigt le conflit d’intérêt entre la SNPC et l’organisation politique et de communication destinée à redorer l’image de SASSOU NGUESSO. Comme quoi l’argent du peuple congolais sert à animer des thèmes ronflants : « l’émergence des classes moyennes africaines », une classe que le pouvoir de SASSOU maintient sous un chape de plomb sans eau ni électricité depuis des années.

SASSOU NGUESSO observe de jour en jour l’animosité grandissant du clan HOLLANDE à son égard et n’hésite plus à faire appel à ses « frères de lumière ». Sassou Nguesso redoutant déjà les pièges de la rentrée judiciaire sur le dossier des Biens Mal Acquis en France.

Il soupçonne le clan Hollande d’être à la manœuvre. Oubliant de ce fait , que c’est un dossier qui date de la fin de présidence de J. CHIRAC.

Sassou Nguesso et son clan ont été informés et savent pertinemment qu’ils se préparent à une rentrée judiciaire très agitée à Paris dans les jours qui viennent, concernant le dossier des Biens mal acquis (BMA). François Hollande a déjà dit à Sassou son refus d’intervenir pour stopper le processus judiciaire de ce dossier.

Tous les invités (Près de 200) venus à Brazzaville pour tenter de remettre en selle «le soldat SASSOU», Jacob Zuma (Président de la République d’Afrique du Sud), Blaise Compaoré (Président de la République du Burkina-Faso), Macky Sall (Président de la République du Sénagal), John Dramani Mahama (Président de la République du Ghana) Koffi Annan, côté AFRIQUE., Christine Ockrent, Michel Rocard, J.F Copé, Rachida dati, côté FRANCE . Guy Verhosfstadt ancien premier ministre belge... Tout ce remue menage ne visait qu’un seul but, démontrer qu’il n’était pas un homme du passé. (1) Et ce, contre la volonté des congolais qui se sont vus une nouvelle fois dépouillés de quelques milliards de fr CFA de plus pour payer des opérations de lobbying indécente.

Blaise Compaoré, Macky Sall, Sassou Nguesso et Jacob Zuma au Forum Forbès Afrique 2013 à Brazzaville.

Les congolais ont dû apprécier cette pléiade d’hommes politiques et de la société civile venir soutenir, nous ne cesserons jamais de le répéter, l’un des pires dictateurs que notre jeune histoire congolaise n’ai jamais connu.

Cette collusion maçonnique et pouvoir au Congo-Brazzaville au service d’un seul homme enferme le pays dans une bulle obscure où les seuls rayons de soleil sont commandités par les désirs du Grand Maître SASSOU. Ce dernier étend son influence dans toute l’Afrique dont certains pays sont déjà tombés sous sa botte. Nicolas Tiangaye de la Centrafrique en empochant 25 milliards de F.CFA, a vendu non seulement son âme, mais surveille les frontières de la partie Nord du Congo contre toute velléité de rébellion. De même en devenant l’argentier de la grande loge du Bénin, du Burkina, de la guinée et du Mali, Sassou voudrait utiliser la notoriété et la sympathie des grands Maîtres de ces loges pour qu’ils intercèdent auprès de Hollande le moment venu.

Comme on le voit, SASSOU n’a aucun projet d’avenir ni une vision pour le Congo, à part celui de demeurer Président à vie. Il est prêt à sacrifier des milliards de F.CFA, Normal 0 21 si besoin de sacrifier encore quelques vies pour préserver son pouvoir. Comme le témoigne cette mission sécrète conduite par les membres influents de son Clan à Kinshasa pour éteindre la mèche explosive allumée par le Général Jean-François NDENGUET, l’incontrôlable directeur général de la police, avec sa phrase devenue célèbre en peu de temps : « TO KO BOMA BA KULUNAS, BA ZAIROIS WANA.» Comme il se plait a le dire tout haut “ après SASSOU c’est c’est moi , celui qui est contre n’a qu’a venir me le dire ...” Normal 0 21

Malgré le bémol fait par les ministres Thierry lézin Moungalla et Raymond-Zéphyrin Mboulou, se réservant à tout commentaire Normal 0 21

jugeant neccessaire de « vérifier » l’information, Mboulou avance quand même ce qui suit « Le général Jean-François Ndenguet a vécu à Kinshasa : il ne peut pas tenir de tels propos ». Peut-être n’a t-il pas encore visionner la vidéo? Ou, comme d’habitude, il pense que c’est encore une manipulation de la Diaspora qui par le saint esprit aurait poussé Ndenguet a divaguer . Seulement on peut pas l’occulter , le mal est fait !!! Le pire c’est pas seulement un mal fait au pouvoir de SASSOU , mais à la nation congolaise entière qui se voit taxer de “peuple xénophobe traînant une haine épidermique contre les frères de la RDC”

Démentis à Kinshasa, gêne des autorités congolaises, échanges de coups de fils entre les deux présidents pour atténuer l’effet de ce qui n’est plus ou moins “ une grosse bourde”. SASSOU NGUESSO sort sa carte de charme, CLAUDIA SASSOU, qui multiplie depuis peu des aller –retour entre Brazaville et Kinshasa. Compte t-il sur les supposés talents de diplomatie et communication de CLAUDIA? Ou sur ses talents de charmeuses des musiciens de la RDC pour amadouer un peuple en colère?

En tout cas une chose est sûr, SASSOU sait qu’il est dangereux de se mettre à dos son voisin aux multiples facettes… Entre Hollande, la diaspora, l’opposition intérieur, le chemin vers 2016 nous réserve encore des surprises étonnantes. SASSOU n’a peut-être pas dit son dernier mot, mais le peuple aussi ....... RDV en 2016......

J.C. BERI, contact@dac-presse.com

(1) la Lettre du Continent N°664 du 31 juillet 2013

SASSOU NGUESSO redoute-il juillet 2016 ? A-t-il dit son dernier mot ?
Commenter cet article

for more details 24/04/2014 13:59

This is just the information I am finding everywhere. Hollande is yet to prove his calibre as in my views. he has to prove that he can drive this country.Me and my friend were arguing about an issue similar to this!

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).