Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

19 Jan

Vente des sacs en plastique: C'est fini dès le 20 janvier 2012

Publié par Berijc

Comment les revaloriser après l'entrée en vigueur officielle de la mesure? Lire l'analyse d'Elvis Ngatse (journaldebrazza.com)


Après une campagne de sensibilisation via internet et au Congo Brazzaville, menée par l’Association Développer Autrement le Congo en sigle DAC de Jean- Claude BERI, sur les conséquences sur l’environnement de l’utilisation des sacs plastiques, le Gouvernement congolais avait pris en conseil des ministres, le 1er juin 2011, la décision d’interdire la production, l’importation et la commercialisation des sacs en plastique en République du Congo.

Cette mesure sera effective le 20 janvier 2012. Une campagne vient d’être lancée par le ministère du commerce, pour sensibiliser la population sur l’entrée en vigueur à la date fixée, de cette mesure gouvernementale.

Le Directeur de Cabinet de la Ministre MUNARI, Monsieur KAMBA, invité du journal magazine de la télévision nationale congolaise ce 15 janvier 2012, promet à cette date butoir, des sanctions exemplaires, à toute personne qui serait prise en flagrant délit de commercialisation des sacs en plastique, sur toute l’étendue du territoire national.

Avec l’entrée en vigueur de cette décision gouvernementale, se pose la question de la revalorisation des déchets plastiques au Congo Brazzaville. En effet, notre pays a accumulé au long des années, des tonnes importantes de sacs en plastique qui font désormais partie de notre environnement. Que va-t-on en faire à présent ?

 

Partout dans nos villes et campagnes, la présence de ses déchets, a fini par rentrer dans le décor. Aujourd’hui, il faut trouver une solution pour débarrasser nos cités, des restes d’emballages qui ont dégradé considérablement leur visage.

A Brazzaville, une initiative timide a depuis vu le jour, pour mettre fin à cette situation. Elle est l’œuvre de l’Association Partenaires 381. Cette Association œuvre dans la collecte des déchets plastiques, qu’elle transforme en pavés. La production journalière de cette Association n’est pas connue. Cependant, elle reste faible et ne peut suffire pour revaloriser les 80.000 tonnes de déchets plastiques que le Congo Brazzaville produit ou importe chaque année.

 

D’où l’urgence, de réfléchir sur une stratégie nationale de revalorisation des déchets plastiques. Ceci pour débarrasser de notre pays, définitivement, les décharges à ciel ouvert remplies par ces poisons.

A Mopti au Mali, une solution similaire à celle de Partenaires 381 existe depuis plus de 5 ans et aide à transformer les déchets plastiques en pavés urbains. Depuis, les rues boueuses de cette ville encerclée par les eaux dite la Venise du Mali, ne voient plus ses habitants pataugés dans les eaux comme naguère.

 

Les autorités gouvernementales congolaises, devraient s’inspirer des exemples de ce type, en s’appuyant sur l’embryon de ce qui se fait déjà à Brazzaville, pour mettre en œuvre une vraie politique de recyclage de ses déchets.

Cela passe, par la mise sur pied d’un organe chargé du recyclage de ceux-ci, et devra avoir entre autres missions :

1. D’organiser les jeunes pour collecter les déchets dans nos villes et campagnes.

2. De mettre en œuvre une unité industrielle de transformation de déchets plastiques en pavés urbains, en tuiles pour recouvrir les maisons, en pots de fleurs, etc.

 

De cette façon, la décision gouvernementale aura un sens, en ce qu’elle ne contribuera pas seulement à interdire la commercialisation des emballages en plastique.

 

La revalorisation des tonnes de déchets que le pays a produit pendant plus de 30 ans (4 milliards de sacs en plastique par an-Source : DAC), aidera le Gouvernement à créer des emplois. Dans un pays où plus de 34% des jeunes connaissent un chômage tenace.

 

Elvis Ngatse

_____________________________________________________________________________________________________________

Fin officielle de l'usage des sachets plastiques au Congo à partir de demain 20 janvier 2012

C'est demain que l'utilisation des sachets plastiques va devenir illégale en République du Congo. Cette mesure, pour indispensable qu'elle soit, risque bien, comme tant d'autres, de ne voir aucune mise en application tant ce conditionnement est devenu populaire.
Toute la question est de savoir comment la population démunie, qui fait partie des plus gros consommateurs de ces produits bon marché, va pouvoir les remplacer ? En ce qui concerne les courses de la ménagère, peu de soucis à se faire, les bons vieux paniers de vannerie vont refaire leur apparition et par là relancer une activité artisanale quelque peu tombée en désuétude. Par contre, pour ce qui est du conditionnement des petites quantités, huile, sucre, bissap et tangawis et autres, qui font partie des produits les plus consommateurs de sachets, qu'est-ce qui va bien pouvoir les remplacer
Une réflexion doit être menée d'urgence, à défaut d'avoir été faite avant la mise en application de la mesure d'interdiction.

 

 

Ya-Sanza: http://congo-dechaine.info/content/fin-officielle-de-lusage-des-sachets-plastiques-au-congo-%C3%A0-partir-de-demain-20-janvier-2012

Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).