Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

15 Sep

Mairie de Brazzaville : LA SAGA HUGUES / CLAUDIA se poursuit.

Publié par Berijc

Lorsque le 10 Aout dernier nous publions dans nos colonnes cet article sous forme d’interrogation : Claudia va-t-elle remplacer Hugues à la Mairie de Brazzaville ?


Plusieurs voix se sont élevées pour qualifier ces propos de caricaturaux. Pourtant dans sa parution du 13/9 « La Lettre du Continent » semble confirmer ce qui n’était au début qu’une simple rumeur.

 

 

Cette question devient même crucial voir au centre de toutes les tractations entre les cadres du PCT et les membres du Clan SASSOU. Plusieurs « érudits » conseillers spéciaux de SASSOU pousseraient ce dernier à lâcher son beau fils. Connaissant l’attachement de SASSOU envers NINELLE, depuis la disparition tragique d’EDITH SASSOU, l’actuel Maire de Brazzaville accentuerait la pression auprès de son épouse. Cette dernière menacerait de se suicider si son mari n’obtenait pas gain de cause c'est-à-dire un poste ministériel. Vu que le cas CHRISTEL SASSOU serait déjà tranché, il serait mal vu par les congolais et surtout pour l’opinion internationale que deux membres du clan soient au gouvernement.

 

En tout cas, cette question donne du tourniquet à SASSOU, qui malgré le cadre agréable et paisible d’EDOU ou il s’est retiré. Les doléances d’Hugues sont pour beaucoup de cadres du PCT inadmissible. Il aurait entre temps souhaité prendre la tête de la nouvelle compagnie aérienne ECAIR. Mais c’était sans compter sur la pugnacité du Ministre Pierre MOUSSA qui y a placé sa fille FATIMA MOUSSA.

 

Cette question empêcherait SASSOU de dormir car il serait entrain d’envenimer non seulement les relations entre les deux sœurs (CLAUDIA ET NINELLE) mais retarderait la promulgation du futur gouvernement.


Croisons les doigts pour que SASSOU NGUESSO, pour une fois, fasse le bon choix. C'est-à-dire de ne pas laisser totalement plonger le Congo dans les guéguerres familiales au détriment du choix républicain qui veut que « Les hommes et femmes censés représentés l’État et la république (Juges, Ministres, Parlementaires, Directeurs généraux, Policiers, et autres…) doivent être choisis non pas sur la base des critères familiaux mais par une proportion alliant la compétence et l’exemplarité. » (1)


A suivre ....

(1) http://www.dac-presse.com/actualites/a-la-une/politique/982-claudia-va-t-elle-remplacer-hugues-a-la-mairie-de-brazzaville-.html 


Melh MAYANGA : l’œil républicain

Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).