Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

15 Feb

M. DENIS SASSOU NGUESSO DOIT OUVRIR LES NÉGOCIATIONS POUR UNE ALTERNANCE DEMOCRATIQUE DU POUVOIR.

Publié par Berijc

"Aucune dictature si puissante puisse t-elle être ne peut résister à la volonté d’un peuple". JCB

 

sassou-dette.gifVoilà ce à quoi le président Égyptien vient de s’en rendre compte après avoir cru dominer durant trente ans le peuple égyptien. C’est sans honneur et la queue entre les jambes qu’il a été obligé de quitter son palais pousser par la résistance populaire. Il n’a pas voulu tirer les leçons de la fuite indigne, un mois auparavant de l’ancien Président tunisien Ben Ali. Ce vent démocratique qui ne dit pas son nom est un tournant historique dans l’histoire des dictatures du Maghreb et d'Afrique. On a longtemps cru être à l’abri d’une quelconque révolte populaire du fait qu’on aurait acheté, corrompu l’armée. Dans les pays démocratiques , l 'armée est une émanation du peuple, elle est républicaine et souveraine. Elle est patriote et surtout au service du peuple pour le bien du peuple.

 

Cette réalité que bons nombres de dictatures encore en service semble ignorer les rattrapera tôt ou tard. Aussi malgré, l’immensité de leurs forfaits, pillage, corruption, détournements, biens mal acquis, espérant ainsi pouvoir contrôler la volonté de tout d’un peuple par l’achat des consciences est une monstrueuse utopie. La volonté du peuple est inaliénable, indestructible lorsqu’elle se met en marche pour recouvrer ses droits fondamentaux souvent bafoués par les dictateurs. Ces révoltes ne sont pas typiques à la Tunisie, Égypte en encore plus le moyen orient, les populations d’Afrique centrale vivent depuis des décennies les mêmes réalités innommables. Particulièrement le Congo-Brazzaville où le Clan au pouvoir s’adonne à des exactions, aux privations de toutes formes de libertés n’est pas à l’abri d’une révolte populaire. Comme nous l’avons longuement suggéré dans nos précédents articles qu’il est temps que le gouvernement congolais ou encore plus le clan SASSOU prenne la mesure de la revendication latente du peuple congolais.

 

Ce peuple lui suggère d’ouvrir immédiatement les pourparlers avec l’opposition véritable, d’appeler au retour de tous les congolais exilés du fait de l’usurpation du pouvoir par le clan SASSOU et de préparer dès maintenant une alternance sans heurts, ni violence. Autrement , ce vent de révolte soufflera tôt ou tard au Congo-Brazzaville. Ce n’est plus qu’une question de temps. Nul ne peut s’absoudre d’une révolution démocratique venant d’un peuple meurtri, appauvri, muselé qui a décidé de revendiquer ses droits.

 

www.dac-presse.com

Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).