Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

02 Feb

Le baroud d’honneur d’un pouvoir en manque de crédibilité.

Publié par Berijc

Sassou-1-.jpgL’attitude totalement inappropriée, injuste, immorale et surtout prédatrice d’une France à la sarkozyenne renvoie aux yeux du monde la nature réelle d’une France aux deux visages. Une France qui parcourt le monde pour dénoncer les atrocités commises par le gouvernement syrien, une France qui par l’intermédiaire de son Ministre des affaires étrangères Alain Juppé appelle a un changement de génération et  qui proclame haut et fort son attachement aux idéaux des droits de l’homme de liberté et de démocratie en dénonçant le rejet des candidatures de plusieurs prétendant à l’élection présidentielle au Sénégal du 26 Février prochain, tout en  décorant  Mme AUNG SUU KYI, cette même  se contredit avec une autre France qui se plis en quatre pour dérouler le tapis rouge aux dictateurs africains. L’élection de Mr OUATTARA entachée de multiples irrégularités une réception avec les honneurs est une attitude incompréhensible pour les combattants de la démocratie. C’est une France qui tourne le dos aux malheurs des peuples africains qui s’est affichée en grande pompe. De même, l’un des dictateurs les plus abjects d’Afrique centrale foulera les pieds de cette même France hypocrite et protectrice des dictatures serviables et corruptible, les 5-9 février, ou une rencontre avec Mr SARKOZY est programmée. La venue de Mr SASSOU NGUESSO en France nous renvoi l’image d’une France esclavagiste dont ses dictateurs ne sont que des bras armés d’une politique meurtrière aux services des intérêts mafieux. L’Afrique livrée, une fois de plus, à la vindicte d’un réal politique ou des capitaines aux mains sales viennent endosser les habits de démocrates avec des gants pleins de sangs, le sang des peuples africains meurtris, en prétextant vouloir les soigner.

On croirait que le pouvoir de Mr SASSOU englué dans une poursuite aveuglante de conservation de pouvoir est atteint d’un virus suicidaire en ignorant les  séquences tristes de l’histoire politique du Congo-Brazzaville. Une histoire triste et douloureuse à laquelle le peuple congolais est loin d’être frappé par une quelconque amnésie. « Ce peuple meurtri n’a pas la mémoire courte, il s’en souvient que sa jeune  démocratie à été torturée dès le 5 juin, assassinée et enterrée le 15 octobre 1997 suite au coup d’État qui a ramené au pouvoir l’actuel Président, Denis Sassou Nguesso. Les vainqueurs de cette triste guerre ont transformé leur victoire militaire en une victoire politique en 2002. Mais cette victoire sur le peuple est continuellement contestée à l’occasion des échéances pseudo-démocratiques de 2002, 2007 et très récemment de 2009. Ce qui confirme que notre démocratie est bâillonnée par un parti qui tente d’imposer son hégémonie par des voies autre que démocratiques. »

Un parti (PCT) dont la grande majorité de ses leaders ont  des carrières politiques  salies a jamais. Supportant mal l’indifférence depuis des mois et des mois de la France , le parti au pouvoir a tout fait pour négocier  une  rencontrer entre Mr SASSOU et  Nicolas Sarkozy avant les élections dont la probabilité d’un échec, pour l’actuel président français est plus qu’ envisagée. Toutefois, on demande bien quels sont les raisons d’une telle visite ? Serait-il une reconnaissance d’un pouvoir dont  le dégoût et le rejet de la part d’une bonne partie des congolais sont omniprésents ?  Que vient chercher un homme incapable de rétablir la paix sociale dans son pays ?  Un homme qui a coupé le Congo en deux,  un Congo d’en  haut, celui des privilèges d’un clan représentant  à peine 0,5 % de la population et pourtant qui détient  toutes les richesses du pays, et un Congo d’en bas, enfermé de force dans une misère, dans une privation des richesses de sa terre.

Tout ce que la France compte comme objecteurs de conscience se taise devant cette violation des idéaux d’une France des droits de l’homme. Cette France ignore t- elle que Mr SASSOU que le Congo est plongé depuis 15 ans dans une gouvernance qui fait place à la domestication et clanisation du pouvoir ? Que la gouvernance de Mr SASSOU accentue de plus en plus la fracture qui existe entre le peuple et un régime engoncé dans une impopularité criante baignant dans la corruption, dans  une prépondérance aux vices.
Pourquoi ce silence ? Pourquoi ce choix délibérément injuste ?

 

JCB

Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).