Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

06 Jun

L’inauguration du "Cinquantenaire des Indépendances" à Lyon

Publié par Berijc

LOGOenslast1.jpg

 

Lyon (France) - Jeudi 3 juin 2010 - Les vénérables cristaux des lustres du Grand Salon de l'Hôtel de Ville en vibrent encore...

 

C'est en effet grâce à une mobilisation sans précédent de la communauté africaine de la région que le lancement officiel du Cinquantenaire, ce mardi 1er juin 2010, a rassemblé une imposante assistance, pour une cérémonie digne et chaleureuse, où fut dévoilé le programme des célébrations.


Fin 2009, les Africains et amis de l'Afrique de Lyon avaient créé le collectif "Africa'50", afin de proposer à tous les habitants du Grand-Lyon de découvrir et d'échanger autour de ce chapitre de leur histoire commune, de cette fameuse année 1960, si proche et déjà si lointaine.


M. Gérard Kango Ouedraogo, ancien Premier Ministre, avait absolument tenu à faire le voyage depuis l'Afrique, pour rendre hommage aux Tirailleurs, eux qui avaient permis d'enclencher l'inexorable processus d'émancipation.Image010.jpg


M. Hubert Julien-Laferrière, Vice-président du Grand Lyon en charge de la Coopération et Solidarité internationales, reconnaissant le travail fourni en toute autonomie par le Collectif, ainsi que la grande richesse du programme, salua à son tour le rôle des Ainés, déplorant toutefois les problèmes de visas encore trop souvent rencontrés par nos visiteurs.


M. Christophe Amany, Président du Collectif "Africa 50", affirma ensuite que Lyon, ville cosmopolite depuis l’Antiquité, posait à travers cet hommage, un jalon important sur la voie de la reconnaissance de l’AfroEuropéanité, souhaitant enfin que tout ceci se concrétise dans l'édification prochaine d'une Maison des Cultures Noires.


Puis, ce fut ensuite place à la musique et la danse, avec "Amy et Al", pour les mélodies de l'Ouest, puis à "Lissanga", pour les rythmes du Centre du continent.


D'innombrables rendez-vous furent alors donnés et pris, tout au long du mois de juin, pour que tous puissent se retrouver autour des activités du Cinquantenaire.


Enfin, chaque participant, quittant à regret cette ambiance unique, tint cependant à en conserver un souvenir, et le stand des objets officiels fut littéralement pris d'assaut.


En résumé, cette soirée d'exception entamait de la meilleure façon ce Jubilé Africano-Lyonnais.
 

Vous aussi, prenez part à l'événement !Image004.jpg

Discours prononcé lors de l'inauguration par Christophe Amany, coordonnateur principal du collectif AFRICA'50

 

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Parrain de nos manifestations,
Monsieur le Vice-président du Grand Lyon délégué à la Coopération et Solidarité Internationales,

Mesdames, Messieurs les élus,

Mesdames, Messieurs les représentants des associations,

Mesdames,

Messieurs,

Il y a 50 ans ce sont 20 pays, (Bénin, Burkina Faso , Burundi, Cameroun, République Centrafricaine, Congo, République Démocratique du Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Ghana, Guinée, Mali, Madagascar, Mauritanie, Niger, Nigéria, Rwanda, Sénégal, Tchad et Togo), qui accédaient à leur indépendance après avoir été colonies anglaises, belges ou françaises.

Les Africains de Lyon et amis de l'Afrique ont créé à cette occasion un collectif de plus de 40 associations intitulé "Africa'50" dont l'objectif est : "d’assurer la coordination des différentes associations de culture africaine et des amis de l‘Afrique de la région Rhône Alpes, en vue de la célébration du cinquantenaire des indépendances des pays africains".

Le thème proposé pour l'ensemble des événements est : "L'Afrique, hier, aujourd'hui et demain".

 

Pourquoi hier ?

 

Evidemment parce qu'il nous paraît important d'expliquer la présence de  plus de 4 générations de populations d'origine africaine qui ont vécu ou vivent sur ce territoire. Cela n'est pas le fait du hasard. Les liens entre l'Hexagone et l'Afrique sont multiples depuis des siècles et les migrations se sont faites dans les deux sens. Il faut se souvenir que Lyon fut une des capitales des Outre mer et que le commerce avec les colonies fut très prospère. Comment ne pas se souvenir aussi de la participation des vaillants soldats des armées d'Afrique au moment où dans quelques jours nous allons commémorer les 70 ans de l'"Appel du 18 juin du Général de Gaulle". Pas très loin d'ici repose dans les nécropoles nationales de la Doua à Villeurbanne ou du Tata à Chasselay reposent les dépouilles des soldats qui ont combattu pour la liberté.

 

Pourquoi aujourd'hui ?Image032.jpg

 

Car aujourd'hui, l'Afrique est un continent trop souvent incompris dont les seules images que l'on nous transmet sont celles des catastrophes, des guerres, des famines, des épidémies, de pays à la traîne économique toujours en quête de l'aide internationale. 

 

Pour nous qui vivons en France depuis de nombreuses années cela est difficilement acceptable car nous savons combien ce continent a apporté et continue d'apporter au monde en général et à la France en particulier. Même si la destination Afrique n'apparaît pas comme tendance aujourd'hui, nous pouvons vous affirmer que ce continent est en pleine effervescence et continue de bouger. Les capitales africaines en sont un exemple fort et dans quelques jours l'Afrique du Sud sera le centre du monde à l'occasion de la coupe du monde de football.

 

Ici à Lyon en quelques années les populations d'origine africaine ont pris une place à tous les niveaux de la vie locale avec de plus en plus d'élus dont on peut remarquer la présence ce soir mais aussi sur le plan culturel avec une multitude de structures contribuant à la diversité culturelle lyonnaise.

Sur le plan économique, de plus en plus d'acteurs se sont installés, il suffit de se rendre dans le quartier de la Guillotière pour le constater.

Et contrairement aux idées reçues, les économies africaines sont plus saines que ne laissent penser les médias mais le changement important concerne la diaspora dont les transferts financiers en direction de leur pays d'origine ont dépassé l'aide publique au développement. Cela constitue en effet une fierté et aussi une prise en main indirecte du destin de l'Afrique.

 

Pourquoi  demain ?Image005.jpg

 

Sans aucun doute car l'espoir est du côté de ce continent car comme commence à l'évoquer certains économistes le potentiel de croissance mondial se trouve en Afrique

 

Et malgré les clichés que l'on nous renvoie, l'Afrique sera le continent de l'espoir.

Pour nous, populations d'origine africaine installées dans le Grand Lyon, demain se construit aujourd'hui.

Nous souhaitons dire aux Lyonnais et Grand Lyonnais que nous avons une histoire commune avec certes des points à éclaircir et corriger mais aussi de nombreux atouts qui doivent nous permettre de mieux nous comprendre afin de développer le mieux vivre ensemble.

 

Nos enfants nous regardent et ne comprennent pas toujours pourquoi ils sont sur ce territoire car comme dit l'adage : "Si tu ne sais pas d'où tu viens, tu ne sauras pas où tu vas !".

 

Le Collectif Africa'50 qui a travaillé pendant plus de 6 mois pour établir le programme que vous pouvez découvrir souhaite que cette célébration soit aussi l'occasion pour tous de mieux connaître l'autre et pourquoi ne pas envisager la création d'une maison des cultures afro qui serait un lieu permanent dédié à ces cultures. Cela est une revendication forte de nos communautés.photosd4-504.jpg

Il s'agit donc bien de commémorer le passé pour envisager le futur, les perspectives de ces présences afro européennes en France, de lancer des débats publics qui prendront en compte les voix et les compétences de ces populations, notamment sur les questions d’aides au développement, en s’appuyant sur de nouveaux réseaux de solidarité internationale, pour créer le rassemblement de tous ceux qui croient que notre monde n'est complet qu'avec toute sa part africaine.

 

Je vous remercie

 

Source: http://www.africa50lyon.org/

 

______________________________________________________________________________________

PROGRAMME (Plusieurs manifestations sont programmées voir http://www.africa50lyon.org/ )

 

Jeudi 10 juin de 10h à 19h

Colloque à l'Institut d'Etudes Politiques sur le thème :« La situation économique de l’Afrique, 50 ans après les indépendances : Que reste-t-il de l’euphorie des indépendances « cha-cha », et quelles perspectives pour l’avenir ? »

ouverture du colloque par M. Jean-Chrios MOUKALA, Secrétaire général du Collectif AFRICA’50

 

Avec:

 

Pr Noel Magloire Ndoba : Docteur en économie, ancien doyen de la faculté des sciences économiques de l’Université de Brazzaville (Congo), membre du réseau de recherche sur le pétrole et le développement aux Nations Unies

Dr. Yves Ekoué Amaïzo : Ph.D., MBA. International Consultant, International Business and Project Management.

Dr Habib Ouane : Docteur en économie, ancien Directeur de la division pour l'Afrique de la CNUCED.

Institut d'Etudes Politiques (I.E.P) de Lyon

14, avenue Berthelot

69007 Lyon

____________________________________________________________________________________

Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).