Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

20 May

Impasse politique aujourd’hui, lueur d’espoir demain.

Publié par Berijc

 

« Le changement se construit, il ne se décrète pas. »

 


Face à l’impasse politique dans laquelle est plongée le Congo-Brazzaville depuis l’instauration du système de diktat politique mis en place par le pouvoir clanique, de plus en plus de Congolais songent à d’autres solutions que celles utilisées aujourd’hui par les acteurs inter-congolais. Le refus catégorique du clan, par l’intermédiaire du parti satellite au pouvoir (PCT) de renégocier les cadres électoraux injustes, impopulaires, sectaires , antisociaux et antidémocratiques soutenus le pouvoir conduit la classe politique congolaise dans une voie sans issue.

 

C’est ce que dénonce aujourd’hui la plus part des observateurs internationaux qui accordent aujourd’hui un intérêt particulier à la cause des démocrates congolais. Le constat de ces derniers est plus qu’alarmant et ne présage rien de bon face l’entêtement aveugle des leaders claniques qui s’organisent mutuellement pour s’ériger les pleins pouvoir dans un pays où le peuple ne demande rien d’autre que de vivre dans une paix démocratique tournée vers une alternance pacifique.


L’horizon du Congo-Brazzaville s’assombrit de plus en plus et le déterrement de la hache de la guerre n’est plus une vision utopique. Les membres du clan au pouvoir qui multiplient d’un côté les opérations de séduction envers le peuple et de l’autre les intimidations pour semer ou faire resurgir le spectre de la guerre civile usent de tout pour sécuriser un pouvoir qui s’effrite. Le tout en projetant tantôt l’isolement des membres claniques les plus influents et qui ne seraient pas du goût des fils et parents de SASSOU, tantôt en projetant même la mort de ces derniers. L’argent et le fétichisme deviennent au sein du clan les armes privilégiées pour conserver le pouvoir. Certains diront que c’est tant mieux les vampires s'entredéchirent entre eux. N’empêche que ça reste des congolais qui méritent autant de dignité et de respect. Seule la loi de la justice impartiale peut juger où condamner un congolais.


De l’autre, nous avons une opposition, qui se découvre, comme sortie d’une lente amnésie, infectée, infiltrée, inféodée, instable, inorganisée mais surtout qui se laisse engluée par la frénésie de l’appât du gain facile au détriment de la défense des idéaux patriotiques. La raison est simple, la grande partie de ces leaders politiques dite d’opposition n’ont plus rien à prouver ni à défendre. Leur moyenne d’âge gravite entre 60 et 70 ans, voire plus. Beaucoup d’entre eux ont choisi de s’allier au diable pour finir en beauté le peu de jours qui leur restent à vivre. A ce jeu c'est  le clan au pouvoir qui mène la danse en injectant dans l’opposition des milliards de FR CFA et en canalisant les insatisfactions de certains par des propositions de postes alléchant. Au final c'est  le peuple qui  se retrouve avec une démocratie saignée à coup de milliard, une alternance non seulement hypothéquée mais surtout bâillonnée par des manœuvres  d’intimidation et les arrestations arbitraires. De ce fait  le pays  se retrouve gouverné par un castre qui décide de tout sur tout. Doit-on se résoudre à cette situation pleine d’incertitude et au lendemain catastrophique ?

 


Cette réalité n’est pas acceptable pour un peuple dont l’ambition est de vivre ensemble en paix  dans une perspective complexe mais motivée par l’idée généreuse de bâtir un État uni et prospère. L’attitude actuelle du clan qui consiste à mettre en avant des personnes dont l’objectif avéré n’est plus ou moins que la course à l’enrichissement personnel est une minable vision de gouvernance. La gestion de la catastrophe du 4 mars dernier a montré que ces personnes qui sont supposées animer la vie politique sont plus des adeptes des caméras en étalant une richesse honteusement acquise. C’est plus au moins un groupement d’amateurisme qui aujourd’hui fait la honte et la risée de plusieurs palais africains et internationaux. Pourtant, le peuple ensemble cri sans cesse son  l’idéal de privilégier le Congo d’abord contrairement à ses gouvernants qui privilégient leurs intérêts. Les faits aujourd’hui parlent d’eux-mêmes nul besoin d’y revenir pour tenter d’expliquer une vérité toute crue.


La grande interrogation du moment réside dans la future gestation d’une nouvelle élite de politique congolais pour s’approprier le combat de la démocratie exemplaire et du développement égalitaire. C’est la clé du salut pour libérer le Congo. Il n’est plus, par exemple, question de prouver l’amateurisme et l’incompétence de nos gouvernants actuels. Le vrai souci réside dans nos tergiversations, nos divisions, notre opposition de façade, notre faiblesse d’esprit, notre manque de patriotisme.... Nous attendons que le pain nous soit donné du ciel sans fournir aucun effort. Pourtant pas très loin de chez nous, au Sénégal, l'exemple vient de nous être montré. Ils n'ont pas attendu l’élection de Mr HOLLANDE pour comprendre que leur destinée est entre leurs mains. Ce qu’il faut c’est puiser dans la méthode HOLLANDE le sens del’engagement pour des idées justes et novatrices, de la confiance en soi pour être aseptisé de toute tentative de corruption, avoir foi en l’avenir car la jeunesse est la clé de la réussite de demain. Ces notions doivent conduire notre action pour qu'elle demeure exemplaire dans la simplicité afin éviter toute arrogance nuisible. Notre culture africaine nous recommande de la courtoisie lorsqu’on souhaite s’ouvrir aux autres dans une démarche d’équité et de justice. C’est dans ce contexte que la jeunesse congolaise doit s’approprier ces valeurs pour retrouver sa voie et rebâtir une nation modèle. Nous réussirons ce combat par notre capacité à être nous-mêmes, à rassembler les congolais en leur proposant une nouvelle voie. Le changement se construit, il ne se décrète pas.


Jean-Claude BERI, contact@dac-presse.com

Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).