Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

10 Jun

Boulevard énergétique : Accident mortel à Loudima (Congo-Brazzaville)

Publié par Berijc

Que s'est-il passé à Loudima (Bouenza) le vendredi 4 juin ? (1)

images328Dans le cadre des travaux de la ligne THT de Pointe-Noire (Centrale Electrique du Congo, centrale à gaz implantée à Côte Matève en banlieue de Pointe-noire) et Brazzaville (Tsielampo) financés et supervisés par ENI-Congo, la SOGECO, émanation de ETDE (Bouygues) et de capitaux congolais, est chargée des travaux d'exécution.

 

Cette ligne compte plusieurs sections bien différentes :

 

1.CEC-Mont Kamba : ligne entièrement neuve, réalisée à ce jour ;

2.Mont Kamba-Loudima : ligne ancienne à rénover (remplacement des éventuels supports irréparables + câbles neufs + fibre optique.) ;

3.Loudima-Mindouli : ligne ancienne à rénover (remplacement de supports abimés ou disparus + câbles neufs + fibre optique.) ;

4.Mindouli-Tsielampo : Ligne entièrement neuve à réaliser suivant le tracé d'une ancienne ligne détruite durant les conflits + FO ; 

5.A noter qu'ENI-Congo se sert a passage pour alimenter ses gisements de Boundi (Kouilou). Quoi de plus normal puisqu'elle est le maitre d'ouvrage et le financier de l'opération.

  

SOGECO a été chargée, sous supervision ENI, de faire l'expertise des supports éventuellement conservables sur les sections 2 et 3.

Le 4 juin vers 19 heures des journalistes attendant le début d'un spectacle a Sueco voient arriver un cortège d'ambulances à la clinique Guénin. L'un d'entre eux leur dit qu'un accident a eu lieu sur la ligne électrique du côté de Dolisie. Un pylône se serait effondré sur une équipe de travailleurs. Les blessés ont été rapatriés sur Pointe-Noire en hélicoptère. Un homme serait déjà mort

Près d'une semaine durant, nous enquêterons avec bien peu de succès tant les faits sont frappés d'omertà.

Nous apprendrons d'abord de l'indiscrétion d'un travailleur présent sur les lieux que le pylône (ancien) est tombé lors du tirage des câbles, que l'agent décédé est un jeune cadre camerounais. Il s'avère qu'il faisait partie de nos amis chez SOGECO. Qu'il y a huit blessés dont deux sont dans un état critique.

Des renseignements pris auprès d'amis vivant à Nkayi et qu'ils tiennent de cadres expatriés de SOGECO laissent penser que l'entreprise franco-congolaise cherche à se dédouaner de la responsabilité de l'accident : Le pylône se serait couché en raison de ses mauvaises fondations, ce qui n'aurait pas été décelable à l'expertise.

 

Nous ne comprenons pas comment :

 

1.Des gens ont pu se trouver dans le cône de chute du pylône alors que des efforts de traction lui étaient appliqués.

2.Bien que le moindre travail sur ce chantier ne puisse être réalisé sans qu'une procédure de travail éliminant toute prise de risque ne soit étudiée par l'entrepreneur et que celle-ci doive être vérifiée et validée par ENI, un tel accident ait pu se produire

3.Les experts ont négligé l'étude des fondations de ces tas de ferraille rouillée quand les normes exigées à l'entreprise de forage ponténégrine (Foratec), chargée des fondations neuves sur la première section, l'ont conduite à la faillite.

 

L'accumulation de ces fautes par contre nous font parfaitement comprendre le pourquoi de la loi du silence qui entoure l'affaire est autant respectée :

 

Le donneur d'ordre est aussi responsable et coupable que l'entrepreneur.

  

Mauvais plan sil en est. Le consortium va désormais devoir réviser ses méthodes. Les analyses de l'accident vont certainement figer le chantier durant plusieurs mois. Nous parions que les conclusions de l'expertise exigeront le remplacement de tous les vieux supports avec des fondations neuves. Un énorme retard à prévoir, à moins que le coût de l'opération ne fasse avorter l'ensemble du projet.

Il est probable que l'annonce de cet accident, à deux mois des festivités du Cinquantenaire de l'Indépendance et sur une réalisation qui est l'une des pierres angulaires du programme politique du candidat Denis Sassou Nguesso, a mis le Président de la République de fort mauvaise humeur.

 

Source: Congo dé-chaîné; YA SANZA

 

(1)_ http://congo-dechaine.info/

Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).