Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

11 Feb

AFRIQUE : POURTANT MANDELA NOUS A MONTRE LA VOIE…..

Publié par Berijc



 

496922227.jpgCe 11 février 2010,  le monde entier célèbre le vingtième anniversaire de la libération de NELSON MANDELA. Un homme a la sagesse remarquable dont rien ne laissait prédire qu’il serait  vénéré presque comme un saint.  Jeune berger dans un village d’Afrique du sud, orphelin a 9 ans, la jeunesse de Mandela n’avait rien d’extraordinaire qu’un autre enfant d’Afrique. Adopté par le roi du village qui lui enseigna la sagesse et le pardon. Arrivé  à l’université  Mandela saisi très vite  cette opportunité  pour faire bouger les inégalités au sein même de la culture noire sud africaine. En refusant un mariage arrangé qu’il considéra comme contraire à sa vision de la société  Mandela imprimait déjà son  combat au sceau de la liberté. Cette soif de liberté et de paix le conduit le 12 juin 1964 à 45 ans en prison pour avoir voulu tout simplement être au service de la paix.


nelson_mandela.5113203.JPGEnfermé  durant plus de vingt sept, Mandela  n’a cessé de prôner la lutte pacifique, l’amour entre tous les Sud-africains et le rejet de l’apartheid. Même incarcéré, Mandela fut pour ses codétenus un homme de dialogue et véhicule l’espoir d’une Afrique du sud réconciliée et débarrassée de ce fléau innommable qu’était l’apartheid.

Ce 11 février 1990  lorsque le prisonnier n° 46664, marchait libre débarrassé des chaînes de la honte on ne lisait sur son visage aucune haine, ni mépris, ni esprit de vengeance,  le seul message qui se lisait dans ses yeux étincelant de bonheur «  l’espoir d’une société libre et démocratique marchant ensemble vers la liberté » Ce fut le début de la concrétisation d’un rêve. Très vite, Mandela convint ses amis de l’ANC de s’asseoir  à la même table de négociation avec Frederik de Klerk, non pas pour régler les comptes, mais repenser une nouvelle nation sud africaine. Une telle sagesse teintée d’une humilité à la « Ghandienne » ne pouvait que sonner le glas de ce système inhumain d’Apartheid.   

 

Le 10 mai 1994, lorsque « Madiba » prête serment devant des millions de sud-africain, le monde entier salua le courage d’un homme et sa force de convictions : l’icône de la paix et de la liberté est née. Cette reconnaissance internationale  fut sanctionnée  par le prix  noble de la paix qu’il reçut conjointement avec son ennemi d’hier Frederik de Klerk, tout un  symbole de pardon, de respect et d’humilité. Son refus de briguer un deuxième mandat marqua un second tournant dans l’idéal démocratique de cet homme, a défaut d’être un saint est pour l’africain que je suis un modèle de sagesse.Mandela.jpg

 

Pourtant  toute cette sagesse, cette humilité qui fait aujourd’hui la fierté de l’Afrique est sans cesse bafouée, traînée dans la boue. Les pseudos démocratie africaine continue de se faire dans un bain de sang. Les prisons sont chaque jour remplis des hommes et femmes accusées juste pour avoir voulu réclamer plus de liberté.  L’égoïsme de l’homme politique  africain continue de déshonorer  le continent par des pratiques de gestion irresponsable. Le patriotisme devient un slogan des palais feutrés sous la lumière des projecteurs de monde croyant ainsi caché la misère sans cesse grandissante que subisse le peuple africain.

 

Non ! Vous vous égarés continuellement de la voie de la sagesse, de la paix du pardon de la vraie réconciliation, de la démocratie…Non vous ne méritez pas de citer Mandela, lorsque vos méthodes sont loin d’être tout simplement nationaliste.

 

 

 Jean-Claude BERI

 http://berijc.over-blog.com/

 

Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).