Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

24 May

SASSOU, tu ne gagneras point « ce pseudo-guerre » du POOL !!!

Publié par Berijc

SASSOU, tu ne gagneras point « ce pseudo-guerre »  du POOL !!!

 

 

Le regard un peu triste presque désabusé, Benoit O. (nom caché pour protéger l’intéressé)  47  ans, traîne son ennui au milieu des veillées mortuaires qui rythme depuis quelques semaines le quotidien  de son arrondissement OUENZE.  

Dès qu’il le peut, le lieutenant de l’infanterie, qui s’est engagé dans l’armée de congolaise pour servir la nation et protéger les citoyens était loin de s’imaginer que les hautes autorités  de son commandement lui demanderaient un jour d’aller massacrer les  mêmes populations qu’il était censée défendre. Cet homme cultivé aime marcher à travers les rues insalubres traversant MADOUKOU  dont il connaît les tours et les détours, à la recherche de la tranquillité et la joie de vivre symbole d’un quartier jadis vivant.

Originaire du Nord  du pays, Benoit O est un patriote engagé qui se ferme dès qu’on touche à son pays. Depuis, il refuse obstinément de répondre à l’appel de son commandement. « Ils ne comprennent pas qu’ils détruisent le socle de la nation, cette guerre me rend fou » .Ce n’est plus une guerre du pool on s’achemine vers  le risque d’une guerre civile nationale.

Dans le chaos qu’est devenu le Congo, il est difficile de soutenir ce clan et se tenir à l’écart des forces qui travaillent pour la cohésion de la société et la sauvegarde de l’unité. Que sera le Congo après SASSOU ?

Irrésistiblement, la propagande des officines  claniques de MPILA pousse les citoyens congolais  à choisir leur camp. Les habitants du Congo sont congolais. Pourquoi les diviser en « terroristes » et « républicains » ? Cette comparaison dangereuse mis en lumière par ASIE DOMMINQUE DE MARSEILLE qui, on le sait tous,  déverse son venin de tribaliste à chaque fois qu’il a l’occasion pour protéger un pouvoir qui le nourrit et le soigne. Tant bien même que  la guerre civile menace d’éclater dans les zones encore à l’abri a ce jour. Ne pas voir que  les esprits s’échauffent dans la capitale congolaise c’est naviguer en plein dans un affrontement ou personne ne sortira gagnant. Les gens ne veulent plus se parler. Le Congo de 2017 n’est plus le Congo de 1998. Les digues ont longtemps cédé depuis que le pouvoir de SASSOU a transformé le pays en une épicerie familiale.

Autour du Clan s’est formé de militants dont beaucoup sont prêts à faire le coup de poing contre le POOL accusé injustement de propager la haine dans le cœur des Congolais. Le POOL a chassé YOULOU, le POOL a boudé MASSAMBA DEBAT, le POOL a contesté le pouvoir de MARIEN NGOUABI, le POOL a dénoncé les frasques de YHOMBI, le POOL a rejeté la gouvernance de LISSOUBA aujourd’hui le POOL combat farouchement le pouvoir clanico-militaire de SASSOU. Mais de quoi parle-t-on ? Doit-on aujourd’hui reprocher au POOL d’être une région avant-gardiste ? Fallait-il laisser le pays sombrer dans les méandres de la division, du tribaliste, de la mal-gouvernance, de la gabegie… NON, le POOL a su et aura toujours joué son rôle de moteur de l’émancipation du Congo libre qu’il en déplaise a certains.  Suspendre les dénonciations des procédures  démocratiques ou les écorner, c’est entrer dans le jeu du terroriste d’Etat qui consiste à distiller la peur chez tout un chacun La vraie réponse est politique. C’est la mobilisation populaire, républicaine, celle de la société, celle des associations, des partis, des syndicats, des églises, qui démontrent aux terroristes d’état qui prennent le pays en otage  que leur cause est vaine. Face à un peuple debout, ils n’ont aucune chance. Rendons hommage au POOL qui a toujours être du côté des vraies valeurs de la nation congolaise et surtout une région protectrice du peuple et non seulement d’un clan.

Sommes-nous encore dans une même nation unie ou une  mère refuse de parler à son fils parti combattre dans le POOL ? Là c’est une fille née d’un père du Nord et d’une mère du POOL qui  raccroche au nez de son père admirateur de SASSOU, qui peut consoler le drame de cette  grand-mère, dont le corps et l’esprit  de son petit-fils n’a jamais été récupéré et se demandant mais pourquoi est-il mort ? Raconte notre officier Benoit O. les yeux pleins de larmes. « Mais ou SASSOU nous emmène-t-il »

Au-delà des militaires qui rechignent à s’engager dans cette pseudo-guerre idiote c’est toute la société congolaise c’est une interrogation inquiétante est mis en lumière  C’est la guerre ou un conflit politique?

Aussi terrible soit-il, aussi sanguinaire, aussi meurtrier, aussi effrayant qu’il se soit cet acharnement des milices de sassou auprès des paisibles du POOL ce n’est pas une guerre, c’est un assassinat programmé. Un siège sanglant d’un département qui a dit non au pouvoir injuste et clanique, une traque ardue et sanglante d’un citoyen libre qui refusé de reconnaitre les résultats tronqués de la dernière élection présidentielle de Mars 2017. Le POOL est depuis  le 04 Avril 2016 sillonné par les cars de police en armes, un bruit de sirènes ininterrompu, des morts ajoutés aux morts, répercutés à l’infini les bombardements des hélicos et le matraquage des médias nationaux ….Le POOL a choisi de se défendre devant cet assassinat en masse mis en branle par SASSOU. Ce pseudo guerre est  une conspiration des buveurs de sang sassouistes  contre le POOL et le peuple congolais Au cœur de ce conflit politique transformé en « guerre »  c’est le sort des milliers  des familles qui  s’entrechoquent entre deux visions du Congo, du passé, de l’avenir. On comprend l’émoi de toutes ces familles du POOL et autres, qui voient se répéter des massacres froidement menés, exécutés à l’arme de guerre, dans le mépris absolu de la vie humaine, par des jeunes miliciens assassins suicidaires qu’ils auraient pu voir grandir dans leur rue,  leur cité ou arrondissement de Brazzaville.

Ceux qui réclament plus de militaires, plus d’assassinat, plus de massacres, qui emploient des rhétoriques martiales et s’apprêtent à réclamer des lois d’exception, se trompent lourdement. La vraie guerre met des armées aux prises, elle cause des morts par milliers, elle détruit les villes et les sociétés. Là nous avons affaire à une bande de fous qui veulent s’accrocher au pouvoir par tous les moyens. Le Congo ne se résume pas cette bande de pilleurs, d’assassins qui détournent l’armée à des fins égoïstes. C’est au peuple congolais de se réveiller et lui apporter une réponse martiale. Le POOL vous montre le chemin, il suffit de suivre les traces. L’épreuve est terrible pour les victimes et leurs familles, terrible  pour tant de citoyens. Mais le pays pour sa survie  doit surmonter l’épreuve.

 

Jean-Claude BERI

 

SASSOU, tu ne gagneras point « ce pseudo-guerre »  du POOL !!!
Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).