Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

21 Sep

« Le TOUT SAUF KOLELAS » paralyse-t-il l’action de l’opposition ?

Publié par Berijc

« Le TOUT SAUF KOLELAS » paralyse-t-il l’action de l’opposition ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne fait aucun doute que l’idée d’un dialogue réveille les appétits du pouvoir insoupçonné a beaucoup de politiciens même parmi les plus jeunes. On balaie vite d’un revers de mains le combat pour la restauration de la démocratie ou la libération du peuple enfermé dans une tour infernal ou la dictature règne en maitre. Comme on a pu  le constater ces derniers jours, c’est le branle-bas au sein des états-majors des partis ou plateformes.

 

On ne prend plus la peine de mesurer ni encore d’examiner la pertinence d’une proposition faite pour tenter de résoudre la crise, on se projette déjà dans le positionnement du leadership de celui qui doit conduire l’opposition à la table des négociations.

 

La convention nationale de l’opposition dans toute sa diversité lancée par Guy Brice Parfait KOLELAS est aussitôt guerroyée par une opposition sensée combattre le même adversaire.  L'avenir du Congo n'est certes pas écrit et les scénarios peuvent se compliquer, mais se lancer dans  des querelles de mots est le signe que notre opposition est en plein dans un débat superficiel. Un mot particulier est érigé en objet du désaccord, sous l’effet d’un travail de sape médiatique opéré par les acteurs politiques qui sont amenés à prendre position quant à son usage et à justifier leur prise de position au moyen d’arguments.

 

On crée des sujets ayant pour but de susciter une polémique pour soit opposé un acteur politique à un autre ou soit discréditer l’un ou l’autre autour d’un mot (ou groupe de mots) qui devrait pourtant les rassembler.

 

Convention nationale de l’opposition ou convention des plateformes ?

On oublie l’essentiel, le but recherché de cette convention si seulement si on s'y attardait,  on se rendrait bien compte de la nullité de ce débat. Pourquoi recherchons-nous activement une convention pour le cas express du Congo-Brazzaville ? Sans pour autant s’étendre sur des considérations juridiques de la chose,  il sied de s’orienter vers une définition plus adaptée à la situation.

 

Une convention est un pacte, un accord de volonté conclu entre deux ou plusieurs parties et qui s'apparente à un contrat. Une convention est aussi une clause, une condition particulière contenue dans un contrat, un pacte ou un traité. Dans cette cacophonie qui règne au sein de cette opposition,  quel mal y a-t-il à vouloir clarifier les choses pour en donner une efficacité d’action réelle.

 

Si c’est le but recherché par tous, pourquoi en exclure certains et en retenir d’autres?  Quels sont les critères qui justifient que certains soit plus crédibles que d’autres ?

On perd de vue, pendant que nous sommes en train de tergiverser sur les terminologies épistémiques, le pouvoir en place, que nous sommes sensés combattre avance ses points à grande vitesse.

Au lieu de s’asseoir comme le propose Guy Brice Parfait KOLELAS afin de définir ensemble les conditions structurelles de la nouvelle convention, on est parti dans des considérations subjectives et complétement secondaire pour le congolais. Quel intérêt a le congolais de savoir que souhaite une convention de l’opposition élargie proposée par GBP KOLELAS et les FROCAD-IDC, une convention limité au sein de leur plateformes.

 

La varie question est ailleurs, avant même l’annonce de cette convention Guy Brice Parfait KOLELAS cristallisait les esprits de ses « amis ». On le soupçonne de vouloir ramener le loup dans la bergerie. Comme ce dernier avait quitté la bergerie. La question essentielle est : Doit ouvrir cette convention aux partis politiques et individualités ayant des affinités politiques confirmées avec le pouvoir en place ? La réponse est évidemment NON. Doit-on l’ouvrir aux partis politiques et individualité qui jusque-là ne faisant pas parti aucune plateformes ? La réponse est OUI.

C’est en allant à la convention nationale élargie que nous pouvons discuter et tirer les conclusions pour définir qui doit faire partie de la nouvelle opposition. Nous n’allons pas commencer par exclure des congolais qui se battent avec la même ferveur que nous, sous prétexte qu’il serait « d’office » des traitres ou des collabos. C’est insensé.

FROCAD-IDC a choisi l’option de s’ériger en maitre absolu de la moralité politique au Congo. Elles décident de qui doit venir s’asseoir à la table de la convention. Ils décident de qui doit être considérés comme « vrais opposants ou pas ».

 

Comme les violons ne se sont pas  accordés avec Guy Brice Parfait KOLELAS, ils réactivent la cabale de dénigrement et salissures comme au premier instant du vol électoral par Mr 8%. La recrudescence des rumeurs de caniveau dont certains  sont passés  maitre en la matière bat son plein sur les réseaux sociaux. On prête une collusion politique future entre Guy Parfait KOLELAS et les partis « affilés officieusement au PCT » pour agrémenter sa mise en place de la convention nationale élargie. On lui prétend même une réconciliation en sourdine  entre frère (LANDRY, KOLELAS, MAMPOUYA) afin de dissuader le révérend Pasteur NTUMI de les rejoindre dans ce pseudo « trahison du POOL » moyennant des fortes sommes d’argent. C'est un manque de respect pour nos morts .

 

Le peu de congolais qui suive aujourd’hui la politique  sont assez sages et surtout assez informés pour se laisser prendre à ce jeu de macabre. Pendant que plusieurs ressortissants du POOL  tombent sous les balles des « securicrates » d’OYO, tout ce que ces  GOEBBELS de l’opposition trouvent à dire c’est de se semer la confusion et la haine entre les frères du POOL.

On a l'impression que nous sommes entrés dans une guerre de coups tordus. Chacun voulant absolument descendre le camp adverse. Seulement,  on oublie vite que l'ennemi est toujours bien installé dans son fauteuil de dictateur et observe notre déchirement avec une certaine délectation diabolique , on se trompe d’adversaire. Pire,  les initiateurs de ces coups tordus,  sortis tout droit de leur imagination fertile, sont les filles et fils du POOL.

 

Comme si pour eux, MUNARI BOWAO ou encore OKOMBI seraient des anges de paix.

 

Au lieu de se préparer à la mutualisation des forces,  comme on le voit un peu partout en Afrique ou sévit des révolutions contre les dictatures, chez nous,  on se prépare à s’auto-mutiler.

Guy Brice Parfait KOLELAS et tous ceux qui le soutiennent sont dans l’action et surtout dans la réorganisation  de cette opposition et se projetent vers le combat pour la restauration de la démocratie et surtout la libération du peuple. Ceci à travers la convention avec tous les congolais épris de paix et de justice. Parfait KOLELAS, essaie de redonner un nouveau souffle à cette opposition afin de créer ce rapport de force qui fait tant défaut à notre action. Et vous ne nous détournerez pas  de cette action.

 

Guy Brice Parfait KOLELAS : il n’y aura pas dialogue sous diktat ! 

Devant l’insistance de la France et certaine recommandation de la communauté internationale appelant les congolais  à œuvrer rapidement pour aller au dialogue, l’opposition FROCAD-IDC, engluée dans l’impréparation et surprise  se laisse toujours entrainer  par les scénarios de Mr 8% . Ce n’est pas le cas de Guy Brice Parfait KOLELAS, qui ne veut ni être surpris et encore moins se présenter au dialogue complétement démuni avec des personnes désorganisées. Guy Brice Parfait KOLELAS refuse de reproduire les mêmes erreurs commises lors des précédents dialogues. Pour cela, il faut y aller en étant suffisamment préparé. Mais surtout en associant le plus grand nombre des congolais qui aspirent à la paix.

 

En toute humilité et une disponibilité affichée Guy Brice Parfait KOLELAS ne se lance pas dans un dialogue perdu d’avance. Il sait et en est conscient des forces en sa possession. Il saura les utiliser à bon escient ou  pour le bien collectif. Il ne trahira pas sa base ni encore moins le peuple.

Ou nous combattons la dictature en place ou nous nous préparons à subir le pire !!

 

Cliquez sur le lien pour suivre  le discours de Guy Brice Parfait KOLELAS

https://www.facebook.com/boristanguy.gangabouetoumoussa/videos/10209101412545892/

 

Jean-Claude BERI

---------------------------

QUI MANIPULE QUI ? QUI EST POUR L’UNITÉ ET QUI NE L'EST PAS ? JUGEZ PAR VOUS -MÊME ?

 

« Le TOUT SAUF KOLELAS » paralyse-t-il l’action de l’opposition ?
Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).