Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

11 Feb

Le vin est tiré, place à la bataille d’idées et non au caillassage

Publié par Berijc

Le vin est tiré, place à la bataille d’idées et non au caillassage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

..On est passé de " TOSA O LIA » à "BISSI LA BISSI » la traduction en français '' OBEIT ET TU MANGE'' qui était destiné s’appliquer à tous Congolais, il suffisant de faire allégeance au clan à « ENTRE NOUS » qui instaure l'exclusive partage entre eux ..."

------------

 

Tel est pris qui croyait prendre. Cette assertion s’accorderait parfaitement à ce que vivent tous les grands marabouts qui alimentent les officines de pensées destructrices du Clan SASSOU. Pourtant tout semblait rouler comme il fallait tant qu’il s’agissait juste de se confronter aux civils candidats prononcés. L’organisation de la triche battait son plein dans les villas luxueux où l’on présentait des sulfureuses kinoises importées pour la circonstance pour atténuer la lourde tâche de falsification des documents par un groupe pseudo-expert au service de Zéphirin MBOULOU. Ceux qu’ils ignorent, c’est que ces mêmes femmes sont aussi des femmes de nos amis, de nos parents et rien de ce qui se trame dans ces lieux-dits du pouvoir obscurs n’est réellement un secret.

La liste de ressortissants des plateaux recensés pour les élections du 20 Mars 2016 est bouclée alors que la date limite est fixée au 15 février 2016. À quoi sert alors le recensement des populations qui se poursuit encore ? Dans la BOUENZA, plus précisément dans le district de MOUYONDZI, un père découvre le nom de son fils sur la liste alors que ce dernier serait actuellement en Belgique pour études. Il fait la remarque, on lui répond qu’il a envoyé une procuration. Il exige de voir la procuration, on lui rétorque de se taire « nous savons ce que nous faisons ». Nous demandons à tous les congolais résidant en Europe de vérifier par des tierces personnes s’ils ne sont pas inscrit malicieusement sur des listes « fictives ». Ceci s’est pour faire voter des Centrafricains, des Rwandais et kinois avec des noms des Congolais existant réellement. On refuse d’accorder le vote de la diaspora, mais on ne se gêne pas d’utiliser leurs noms sur des listes avec des procurations falsifiées

On a décidé de précipiter des élections au 20 mars, croyant fortement au boycottage de l’opposition et surtout afin de clouer au pilori la descente en masse de la diaspora dans l’impossibilité de rassembler les 25 Millions pour se présenter, le clan sassou croyant que la boucle est bouclée. Seulement, la riposte de KOLELAS, le premier a annoncé sa candidature a pris de court les partisans du statut quo. Aujourd’hui, OKOMBI SALISSA, Clément MIERRSA, Gilda MOUTSARA, TSATY MABIALA et dernièrement J MM MOKOKO, plombent le plan machiavélique des falsificateurs Jean Dominique OKEMBA, J François NDENGEUT et Zéphirin MBOULOU.

L'on est passé maintenant de l’intimidation de l’invalidation de certaines candidatures au caillassage et intimidation du dernier candidat engagé en l’occurrence J MM MOKOKO. Comme seul un militaire peut terrasser un autre militaire. De surcroit, un saint-cyrien contre un Instructeur qui a gravi les échelons par cooptation. Les vrais militaires le savent, ce match en temps normal serait comme opposé à l’heure actuelle PSG à LYON. SASSOU est invité sur le ring par MOKOKO (comme ALI et FOREMAN) mais le premier sort ses larbins pour se battre à sa place. C’est cela la vraie nature de sassou , faire faire le sale boulot par les autres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La semaine dernière, le protocole du candidat G B PARFAIT KOKLELAS prévoit un voyage à l’étranger pour s’entretenir avec des partenaires afin de raffermir ses contacts, il est averti à temps d’annuler son voyage. Car le pouvoir en place préconisait de le laisser sortir, mais ne jamais remettre les pieds à Brazzaville jusqu’au 20 Mars (n’oublions pas son défunt père victime de ce même stratagème). Alors qu’OBA BLANCHARD qui n’est pas candidat et pour des besoins de santé est interdit de sortir


Le PCT, qui nous a présenté son Candidat (qui ne s’est pas encore officiellement déclaré) ne veut nullement engagé le débat de ses 18 ans de règne maffieux teinté d’une corruption galopante, après le lâche assassinat de la démocratie congolaise. On inaugure quelques infrastructures, lesquels sont invités ? On a Pona Ekolo, M2NR, Dynamique pour la Nouvelle République qui ne sont que des petites associations apparentées PCT. On est passé de " TOSA O LIA » à "BISSI LA BISSI » la traduction en français '' OBEIT ET TU MANGERAS '' qui était destiné s’appliquer à tous Congolais, il suffisant de faire allégeance au clan à « ENTRE NOUS » qui instaure l'exclusive partage entre eux. Est cela le combat d’idée ?

 

Visiblement, le PCT et son gouvernement ont perdu la bataille d’idées sans même livré le combat. Tellement englué dans la machination et la préparation funeste de la triche. Comment un Président qui caracole en tête des hommes les plus fortunés du Congo, avec un avoir estimé à plus de 500 milliards peut-il solliciter une campagne de collecte de fond auprès des populations qu’il a de surcroît injustement dépouillé ? Si ce n’est pas de l’escroquerie politique, c’est surement du "dépouillage" de biens en masse.


Vous avez voulu les élections allons-y, mais en confrontrant idées contre idées ,  arguments contre argument, c’est ce que le peuple vous demande.

Jean-Claude BERI

contact@dac-presse.com

Le vin est tiré, place à la bataille d’idées et non au caillassage
Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).