Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

20 Feb

COMMUNIQUE DU DAC

Publié par Berijc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMUNIQUE DU DAC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’association Développer Autrement Le Congo (DAC) manifeste par le présent communiqué son inquiétude et dénonce les risques d’entraves de liberté encourues par certains candidats déclarés à l’élection présidentielle du 20 mars 2016.

 

Les leaders de l’opposition sont continuellement harcelés, alors même qu’on nous assurait une élection transparente dans la paix. Si c’est le cas nous nous interrogeons :

 

Si certains candidats sont interdits de quitter Brazzaville in encore de voyager a l’intérieur du pays comment pourront-ils battre campagne dans ses conditions ?

Si les tentatives d’intimidations sortis de convocation auprès des autorités de l’État au moment même ou tous les candidats de l’opposition font leurs déclarations officielle de candidature ?

 

Peut-on vouloir la transparence lorsqu’on le premier magistrat de la république reste silencieux devant toutes ces violations en cours dont le candidat Le général Jean Marie Michel MOKOKO serait victime de puis 48 heures. Il ne fait plus aucun doute que le pouvoir en place voudrait disqualifier abusivement le candidats Jean Marie Michel MOKOKO.

 

De ce fait, il y règne au Congo-Brazzaville une situation délétère voulue par les partisans de la violence qui souhaitent instaurer l’insécurité pour plonger le pays dans des troubles aux conséquences désastreuses

Ainsi,

 

DAC appelle à l’Union Africaine, l’Union Européenne, les Nations Unie (ONU), la France et les Etats Unis de peser de toute leur influence sur le cas du peuple congolais en danger .

DAC a tous congolais, les opposants, la société civile, les partis et associations politiques, les confessions religieuses, les FAC de se mobiliser afin de se lever tous comme un seul homme pour défendre la démocratie et promouvoir l’alternance. Si J MM MOKOKO est arrêté tous les leaders et candidats déclarés  se constitueront prisonniers politiques et doivent suspendre leur campagne.

 

 

 

Fait a Lyon,  le 19 février 2016

Jean-Claude BERI,

Président.

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMUNIQUE DU DAC
Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).