Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).

07 Aug

L’humiliation du clan Sassou à Washington

Publié par Berijc

« Mandela est un exemple de résistance face à l’oppression, un exemple de liberté face à l’injustice, un exemple de dignité face à l’humiliation, un exemple de clairvoyance face à l’intolérance, un exemple de pardon face aux haines, un exemple de lucidité face aux dérives du pouvoir, un exemple d’intelligence face aux épreuves »

 

La politique de sassou ancrée dans le « nzobi », le fétichisme érigé en mode de gouvernance croyait pouvoir tétanisé les investisseurs, les conseillers d’OBAMA, les hommes influents de la politique américaine (John Kerry ...) a été très surpris de constater que ses « potions et ses gris-gris ont aucuns effets sur la réalpolitique. Va-t-il s’en prendre à ses « féticheurs, gourous ou marabouts » qui lui dictent sa conduite ?

Pourtant préparée depuis de longs mois par l’envoi des émissaires à la solde du pouvoir aux États-Unis des mois en avance avec la ferme intention de convaincre l’administration d’OBAMA de céder à sa stupide idée de rempiler en 2016 en modifiant la constitution. D’énorme sommes d’argent ont été engloutis par des officines familiales pour opérer un lobbying offensif ou rien n’est laissé au hasard. L’achat des villas, des vacances payées à certains a d’autres des pots de vins versés pour faire pencher la balance de son côté.

Seulement, il s’est rendu compte que le pouvoir d’un état ne peut perdurer entre les mains d’un clan. Que la gouvernance américaine n’est pas la gouvernance congolaise.

Faudrait dire que le scénario était mal parti depuis le départ. Sassou s’est mis en tête d’aller vendre sa énième bêtise : « C’est le peuple qui veut le changement de la constitution » a l’une des administrations les plus achevées démocratiquement du monde. Quelle ineptie ! Mais de quel peuple parle-t-il ce sassou, le peuple d’OYO ou le peuple congolais ?

« Je vais arriver une semaine avant tout le monde pour préparer le terrain et tous les autres suivront sur mes traces » disait-il  Il se trouve que sur ses traces on a vu que ses rejetons (Claudia, KIKI ….) sa famille (JDO…) et les autres (trois ministres) .Voilà comment le Congo est géré. Faut croire que nous n’avons plus d’éminents experts en économie, ni encore d’hommes politiques aguerris en relations internationales ou en Droit constitutionnel.

D’ailleurs, ou sont ses experts auto-proclamés en Droit MABIALA, MOUBOUNDOU et MOUNGALLA ? Pourquoi n’ont-ils pas été de la partie pour aller expliquer au Monde entier leur version de la conception de la constitution. Pourquoi aucun membre de la délégation congolaise conduite de main de fer par la famille Sassou n’a-t-elle pas assistée aux séances de travail en commission avec les autres nations ?
Pendant que les autres nations ont fructifié leur séjour par des rencontres pour renforcer le partenariat durable qui unit leurs pays respectifs. Comme par exemple : le représentant américain au Commerce Michael Froman., le Secrétaire d’État à la Marine, Ray Maybus., …Et pendant ce temps qu’a fait la délégation congolaise ?

Le shopping à outrance comme d’habitude..

Le Congo va vraiment mal, faut se réveiller il est temps d’agir. Ce n’est pas seulement Sassou et son épicerie clanique qui est humilié mais c’est tout le Congo. Il y a des limites dans l'humiliation qu'un peuple peut accepter. Cette énième forfaiture inouïe de ce clan prédateur constitue a la fois une humiliation , un sacrilège et une trahison caractérisée perpétrés par  une famille imbue contre les congolais en insultant leur intelligence.

Seulement cette humiliation de notre beau pays ne réside pas uniquement dans la violence de l’inculture de cette épicerie clanique  à laquelle nous contraint à supporter . Elle réside également dans notre refus de comprendre ce qui nous arrive. Car il n’y a pas d’un côté un Congo  des valeurs et du progrès et de l’autre un Congo  des ténèbres et des malheurs. Cette vision, que certains d’entre nous ont tendance à intérioriser, vole en éclats dès l’instant où l’on touche du doigt les mécanismes de la domination, de la paupérisation et de l’exclusion.

François Hollande disait : « Mandela est un exemple de résistance face à l’oppression, un exemple de liberté face à l’injustice, un exemple de dignité face à l’humiliation, un exemple de clairvoyance face à l’intolérance, un exemple de pardon face aux haines, un exemple de lucidité face aux dérives du pouvoir, un exemple d’intelligence face aux épreuves »  Le vendredi 6 décembre 2013 au sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique

 

DAC

 

L’humiliation du clan Sassou à Washington
Commenter cet article

Archives

À propos

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).